Dans la quête du bien-être et de la santé optimale, nous sommes nombreux à nous tourner vers les compléments alimentaires en espérant obtenir cet élixir de jouvence. Pourtant, leur consommation peut également s’avérer être un poison déguisé si l’on n’observe pas certaines précautions.

1. Les compléments alimentaires : une définition claire et leurs prétentions

Les compléments alimentaires sont définis comme des denrées alimentaires destinées à compléter l’alimentation normale. Ces produits sont concentrés en nutriments comme les vitamines, les minéraux, les acides gras ou autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique.

Ils se présentent sous la forme de comprimés, d’ampoules, de capsules, qui promettent de combler nos déficits alimentaires, de booster notre énergie, améliorer notre système immunitaire et bien plus encore. Ces promesses sont séduisantes, mais elles doivent être considérées avec prudence.

2. Les risques potentiels liés à une consommation non contrôlée

Ce qui nous préoccupe c’est que leur consommation sans contrôle peut conduire à des effets indésirables. Les substances actives contenues dans les compléments alimentaires ont beau être naturelles, elles ne sont pas sans risques. Surconsommation, interactions avec des médicaments, absence de réglementation sont autant de facteurs qui peuvent s’avérer dangereux.

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES), en France, a ainsi recensé plus de 18000 cas d’effets indésirables potentiels associés à la consommation de compléments alimentaires entre 2009 et 2017.

3. Conseils et précautions pour une utilisation responsable

La première règle à suivre est de ne jamais utiliser les compléments alimentaires comme substitut à une alimentation équilibrée. Une alimentation diversifiée reste le meilleur moyen d’assurer à notre organisme l’apport nécessaire en nutriments.

Nous conseillons également de consulter un médecin ou un nutritionniste avant de commencer une cure de compléments alimentaires, surtout en cas de maladie chronique ou en cas de prise de médicaments réguliers.

Enfin, il est important de toujours lire attentivement les étiquettes des produits et de respecter les doses recommandées.

Il est donc crucial d’adopter une approche raisonnée et modérée face à la consommation de compléments alimentaires.

Selon le rapport de l’ANSES, la surconsommation de compléments alimentaires serait à l’origine de plusieurs cas d’atteintes hépatiques, troubles cardiovasculaires, neurologiques ou encore cutanés.

Au final, les compléments alimentaires peuvent être une aide précieuse pour combler certains déficits nutritionnels, pour autant qu’ils soient utilisés judicieusement et non comme un substitut à une alimentation équilibrée.